Improving the Protection of vulnerable Migrants travelling through Somaliland, Puntland and Djibouti

Le projet « Améliorer la protection des migrants vulnérables voyageant à travers le Somaliland, le Puntland et Djibouti» (Phase III) est financé à hauteur de 550'000 CHF par le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) et l’Aide humanitaire de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Ce projet est prévu pour une durée d’un an, soit jusqu’en octobre 2012. Une première phase de ce projet avait été financée par les Pays Bas, une deuxième (2010-2011) avait été soutenue entre autres par la Suisse.

Contexte

Les flux migratoires mixtes (refugiés et migrants) ont pris de l’importance tant en termes de chiffres que par rapport à l’impact politique au niveau national, régional et global. Chaque année des milliers de migrants originaires de l’Ethiopie et de la Somalie centrale-sud traversent la Somalie, le Puntland et le golfe d’Aden à leurs risques et péril en essayant de joindre le Yémen et les Etats de Golfe. Ces personnes risquent non seulement de se noyer en traversant le golfe d’Aden, mais aussi d’être exploitées ou abusées pendant leur voyage. Ces derniers temps, un nouveau phénomène a été observé : le retour vers la Somalie et le Djibouti au départ du Yémen à cause des récents conflits au Yémen.


(C) IOM 2010, Celeste Hibbert

Objectifs 

Le projet a pour objectif de:

  • Renforcer les capacités des autorités locales et des communautés pour améliorer la protection et réduire la vulnérabilité des migrants et requérants d’asile;
  • Améliorer l’accès aux services pour les migrants les plus vulnérables;
  • Soutenir des solutions à long terme (recherche et dialogue régional).


(c) IOM 2010, Celeste Hibbert

Activités 

Dans le cadre de ce projet, les activités suivantes sont réalisées : 

  • Sensibilisation des autorités locales et chefs de communautés aux dangers des migrations irrégulières, à la réalité de les pays de destination, et aux droits des migrants et réfugiés.  
  • Activités d’information et de sensibilisation à l’attention des migrants le long de la route migratoire(Somaliland/Puntland) à l’aide d’émissions de radio, pièces de théâtre, sites internet, etc ; et identification des plus vulnérables ainsi que leur  mise en contact avec une agence appropriée.
  • Assistance humanitaire directe.
  • Contribution à long terme: recherche & conférence.


(c) IOM 2010, Celeste Hibbert